Écrivain / Metteur en scène

Guy Régis Jr.

Guy Régis Jr.

2021-2022
2021-2022

Né en avril 1974 à Port-au-Prince (Haïti), Guy Régis Jr. est écrivain et metteur en scène.

Nombre de ses textes qui rassemblent du théâtre, des romans, de la poésie, sont traduits en plusieurs langues. Il a récemment publié Les Cinq Fois où j’ai vu mon père (2020) (Gallimard) et la pièce Goebbels, juif et footballeur (2020) aux éditions Les Solitaires Intempestifs – où paraissent ses œuvres théâtrales. Traducteur en créole, Guy Régis Jr. a également réalisé des courts métrages expérimentaux. En 2001, il fonde la compagnie NOUS Théâtre qui va bousculer les codes du théâtre contemporain, en créant notamment Service Violence Série (2005), véritable acte politique et dramaturgique fondateur de son travail. Ses créations polymorphes sont diffusées en France (Festival Les Francophonies de Limoges, IN du Festival d’Avignon, plusieurs Scènes Nationales), en Haïti et à l’international (États-Unis, Colombie, Chili, Brésil, Belgique, Italie, Madagascar, etc.).

En plus de ses créations, il travaille activement au développement des arts vivants en Haïti. Guy Régis Jr est l’actuel directeur artistique du Festival 4 Chemins. Moment phare de la vie culturelle de Port-au-Prince, ce festival vivifiant est devenu l’un des événements artistiques les plus en vue de la caraïbe francophone.

Guy Régis Jr. a été nommé Chevalier des Arts et des Lettres en 2017.

Le projet d’écriture qu’il mène à la Villa Médicis questionne l’étalage des images de haine dans notre société contemporaine. Une tentative d’épuisement de tous nos conflits humains par la création et les pourparlers. Car jamais une époque n’a autant mis sous nos yeux les violences familiales les plus cachées comme celles des guerres ouvertes entre les géants de ce monde. Nous ne cessons d’avoir en images : la menace du nucléaire, les attentats, les rapts, les kidnappings, les féminicides, les viols, les violences policières, etc., comme si notre époque était celle qui voulait nous les rendre plus intimes. Guy Régis Jr souhaite ainsi créer une œuvre qui pourrait réunir nos offenses quotidiennes en un tout, et en faire débattre dans une Agora, un Forum, pendant une journée entière. « Quel dernier grand conflit pour satisfaire la haine entre les humains ? » est cette œuvre transdisciplinaire qu’il veut se consacrer à composer, comme une sorte de dramaturgie plurielle, où le public est invité à poursuivre ce débat initié par Einstein et Freud sur ce besoin « inévitable » de fracas et de guerre entre les humains. Penser/Panser les blessures par la solidarité.

 

 

Image : © Daniele Molajoli