Historien de l'art

Anne-Violaine Houcke

Anne-Violaine Houcke

2015-2016
2015-2016

Anne-Violaine Houcke
Période: 2015-2016
Profession: Historien de l’art Anne-Violaine Houcke est née en 1980. Elle est diplômée de l’École Normale Supérieure (Ulm) et de Sciences-Po Paris. Elle est aussi agrégée de Lettres classiques. En 2012, elle a soutenu une thèse de cinéma,
Les inventions de l’antique dans le cinéma italien moderne , dans laquelle elle étudiait la poétique des ruines dans l’œuvre de Fellini et Pasolini (à paraître en 2016). Fascinée par ce « rendez-vous secret » entre l’archaïque et le moderne, dont parle Giorgo Agamben dans
Qu’est-ce que le contemporain ?, elle travaille sur les images contemporaines, notamment audiovisuelles, de l’antique. Elle explore aussi la capacité du cinéma à « inventer » des formes, des histoires, des représentations et des réalités passées survivant dans le présent. Après sa thèse, elle a codirigé un projet de recherche intitulé
Antiquité 2.0 portant sur les représentations audiovisuelles de l’antique depuis l’an 2000, et a bénéficié d’une bourse post-doctorale sur Pasolini et la critique. Anne-Violaine Houcke a vécu aux États-Unis, où elle a enseigné à l’Université de Yale, et en Italie, à Pise et à Rome. Le projet de recherche d’Anne-Violaine Houcke, intitulé
L’invention du réel : l’œuvre photographique et cinématographique de Cecilia Mangini , concerne l’œuvre de la photographe et réalisatrice italienne Cecilia Mangini. Née en 1927 dans les Pouilles et résidant aujourd’hui à Rome, Cecilia Mangini a débuté sa carrière dans les années 1950 comme critique et photographe, a collaboré avec des revues comme
Cinema nuovo , puis s’est consacré au documentaire et a travaillé avec Pasolini, Fortini ou encore Micciché. Ce projet se propose de permettre la connaissance (ou reconnaissance) de cet auteur et de son œuvre, dans sa totalité et dans sa spécificité esthétique et politique propre à l’intérieur du documentaire italien et du cinéma en général. Il a d’autre part pour ambition de contribuer à l’écriture de l’histoire de l’Italie et, enfin, de participer à la réflexion théorique sur le documentaire.