Festival ¡ Viva Villa ! 2020

 

Le festival des résidences d’artistes revient du 24 octobre 2020 au 10 janvier 2021 à Avignon !

WEEK-END INAUGURAL
SAMEDI 24 & DIMANCHE 25 OCTOBRE
Performances, concerts, conférences
Entrée gratuite exceptionnelle à l’exposition
Sur réservation

RENCONTRES PROFESSIONNELLES
LUNDI 26 OCTOBRE
En partenariat avec la Région Sud,
l’Institut français et la Collection Lambert
Complet

HOLIDAY’S ART AVEC DANIEL PESCIO
27 – 30 OCTOBRE
Sur réservation 

Créé en 2016 à l’initiative de la Casa de Velázquez à Madrid, la Villa Kujoyama à Kyoto et l’Académie de France à Rome – Villa Médicis, ¡ Viva Villa ! vous donne rendez-vous chaque année pour découvrir les artistes, créateurs et chercheurs en résidence dans les 3 institutions. L’occasion pour eux de présenter leurs œuvres les plus récentes et de rencontrer le public lors du weekend inaugural. Pour sa 5e année, ¡ Viva Villa ! sera accueilli du 24 octobre 2020 au 10 janvier 2021 à la Collection Lambert en Avignon et sera ainsi lancé pendant la Semaine d’Art programmée par le Festival d’Avignon.

En 2020, le festival et son exposition Les vies minuscules sont conçus sous le commissariat de Cécile Debray, directrice du musée de l’Orangerie à Paris et curatrice qui accompagne le festival depuis sa création. Elle choisit de le placer hauteur d’homme et explore les travaux des artistes en résidence sous le prisme du roman Les vies minuscules* de Pierre Michon. L’auteur témoigne, tout comme l’ont fait cette année les artistes des trois résidences, des préoccupations actuelles des Hommes dans leurs environnements quotidiens.

Les œuvres présentées lors du festival mêlent les thèmes de la foule, de l’anonymat, du microcosme, de la migration, des réseaux, de la solitude, du collage, du montage, des fragments, de la couture, de la filiation et des affects… Elles abordent par exemple la délicate question des flux migratoires du point de vue de l’humain, tandis que d’autres mettent au jour le réalisme brut de notre quotidien et nous en livrent une vision intime et subjective.

Autour de l’exposition Les vies minuscules qui rassemble les travaux d’une cinquantaine d’artistes – plasticiens, musiciens, graphistes, designers, cinéastes, historiens de l’art, photographes – le festival propose un cycle de performances, concerts, lectures et projections : une série de rendez-vous pour un lancement qui exprime puissamment toute la diversité des disciplines et des talents.

51 artistes, 21 disciplines, de nombreux invités, tous réunis pour donner au public un aperçu vivant de la création contemporaine !

Retrouvez toutes les informations sur cette nouvelle édition et les précédentes sur www.vivavilla.info

Partagez vos photos sur les réseaux sociaux avec les hashtags @vivavillafest #vivavilla #vivavillafestival #viesminuscules !


INFORMATIONS PRATIQUES

L’édition 2020 du festival des résidences d’artistes ¡Viva Villa! est accueillie à la Collection Lambert.

Collection Lambert en Avignon
5 rue Violette
84000 Avignon

Tél. +33 (0)4 90 16 56 20
[email protected]
Le musée est accessible aux personnes handicapées

Horaires d’ouverture de la Collection Lambert
Tous les jours de 11h à 18h sauf le lundi
Dernières admissions 1h avant la fermeture du lieu

Tarifs

Accès libre à l’exposition les 24 et 25 octobre 2020

Tarif plein : 10 €
Tarif réduit : 8 €
12-16 ans, étudiants, demandeurs d’emploi, groupe à partir de 10 personnes.
Tarif enfant (6-11 ans) : 2 €

Gratuité
Enfants de moins de 6 ans, étudiants et enseignants de l’ESAA (École d’Art d’Avignon), Amis de la Collection Lambert, abonnés de la Collection Lambert, accompagnateurs des groupes scolaires, journalistes (carte de Presse), détenteurs des cartes ICOM, employés des Offices de Tourisme (carte UDOTSI), CNAP, personnes en situation de handicap.

Édition
Le catalogue de l’édition 2020 sera en vente à la librairie de la Collection Lambert (15 €).


PRESSE

Téléchargez le communiqué de presse
Contact presse :
Laurent Cassagnau
[email protected] / 06 63 57 77 43

 

* Le titre de l’édition 2020 du festival est une référence au roman de Pierre Michon, « Vies minuscules » (1984) © Éditions Gallimard

 

Partager