Felipe Ribon et Ryoko Sekiguchi | Villa Kujoyama 2016

Felipe Ribon et Ryōko Sekiguchi, deux anciens pensionnaires de la Villa Médicis, ont été nommés lauréats 2016 de la Villa Kujoyama pour le projet L’ombre de la nourriture, une réflexion, déclinée sur plusieurs supports (textes, photos, objets, interviews…), autour de la part d’invisible qui constitue notre alimentation, les ingrédients cachés qu’elle contient.

Diplômé de l’ENSCI – Les Ateliers, l’École nationale de création industrielle, Felipe Ribon a été lauréat en 2012 du prix Audi talent Awards qui lui a permis de développer un projet sur l’inconscient et l’hypnose. En 2013, alors qu’il séjourne en tant que pensionnaire à la Villa Medicis, le “choc” romain provoque une réflexion sur les traces du passage, sur la perception d’une altérité fantômatique, qu’il rassemble dans une proposition de parcours, æ – objets médiums.

Ecrivaine et traductrice, Ryōko Sekiguchi est est née à Tokyo et vit à Paris depuis 1997. Elle écrit en japonais et en français, langue dans laquelle elle a publié onze livres , parmi lesquels Ce n’est pas un hasard (2011, P.O.L.), Héliotropes (2005, P.O.L.), Manger fantômes (2012, Argol), L’Astringent (2012, Argol). Ses traductions en japonais incluent des ouvrages de Jean Echenoz, Mathias Enard, Atiq Rahimi et Daniel Heller-Roazen ; en français, de Yôko Tawada ou encore Gôzô Yoshimasu. Ryōko Sekiguchi a été pensionnaire de la Villa Médicis en 2013-2014 pour son projet Momies et autres traces organiques – archives corporelles, temps réformés.