Ecrivain

Jakuta Alikavazovic

Jakuta Alikavazovic

2013-2014
2013-2014

Jakuta Alikavazovic
Période: 2013-2014
Profession: Ecrivain Jakuta Alikavazovic est née à Paris. Normalienne et agrégée d’anglais, elle a enseigné à l’ENS, à la Sorbonne Nouvelle et à la Sorbonne. Elle a publié aux éditions de L’Olivier un recueil de nouvelles,
Histoires contre nature (2006) et trois romans :
Corps volatils (Prix Goncourt du Premier Roman 2008),
Le Londres-Louxor (2010) et
La Blonde et le Bunker (Prix Wepler – Mention Spéciale du Jury 2012). Elle est régulièrement invitée à réfléchir sur les rapports entre la littérature et les arts visuels (NYU Paris, Musée des Beaux Arts de Lyon…). Elle a contribué à diverses publications collectives et, pour la revue
Espace(s) , elle a travaillé à partir d’archives de l’Observatoire de l’Espace du CNES. Depuis 2011, elle se consacre à l’écriture et à la traduction. À la Villa Médicis, Jakuta Alikavazovic se consacrera à un récit intitulé
L’Institut central en hommage à un lieu romain : l’Istituto centrale per il restauro e la conservazione del patrimonio archivistico e librario de la via Milano, manière d’« hôpital du livre » où sont déjoués les dégâts causés par le temps ou les hommes sur les volumes précieux et manuscrits rares. Ce patient travail de restauration fera contrepoint aux destructions culturelles du 20e siècle et plus particulièrement à l’incendie de la Bibliothèque de Sarajevo en août 1992.