Sculpteur

Delphine Coindet

Delphine Coindet

2011-2012
2011-2012

Delphine Coindet
Période: 2011-2012
Profession: Sculpteur Fragments y non finito Déplacer l’atelier. Ma pratique ne se contente pas de la répétition d’une manie. Elle nécessite au contraire réexamen permanent. Construction, dé-construction. Et parfois ne rien faire du tout. Je visitais récemment une exposition des oeuvres de Marcia Hafif, la période Italienne justement. De ces tableaux qui vous donnent envie de faire de la peinture. Maniérisme et Baroque. Paradoxes, citations, artifices, contraste maximum. Pouvoir, idéologie et décorum. Daniel Arasse citant Montaigne dans sa brève histoire du maniérisme : «Le monde est une branloire pérenne, je ne peint pas l’être, je peint le passage.» Si l’histoire des arts peut prendre différentes formes tout en se répétant, son souvenir donne de l’ampleur au présent et des probabilités pour le futur. A Rome il y a des places, des fontaines, des églises, des jardins, des palais… La sculpture est un art du passage et je m’y intéresse avant tout comme forme inachevée. Sortie de son socle elle ne cesse de se répandre à l’infini, de l’architecture au paysage. L’absence de limite est une idée séduisante et angoissante. Le plan archtitectural, objectal, organique, sémantique et leur articulation dans l’espace. Une sculpture peut aussi être une parole. Un chant lyrique. Un éléphant surmonté d’un obélisque… Du temps compressé. Inferno Magazine Photo portrait ©Philippe Decrauzat