Lek & Sowat | “Bonjour, Chandigarh” | Projet Franco-Indien

Bonjour, Chandigarh: Le Street Art Franco-Indien du secteur 17 “embrasse” le Corbusier, avec une touche particulière.

French Connexion : Les artistes collaborent dans le cadre d’un projet gouvernemental franco-indien qui vise à “raconter aux villes leurs propres histoires” à travers un art qui est “pour le peuple”.

Chandigarh est une ville nouvelle construite après l’indépendance de l’Inde en 1947. Elle est internationalement réputée pour son urbanisme. Le plan de la ville a été préparé par Le Corbusier à partir d’un plan précédent d’Albert Mayer. La ville est divisée en plusieurs secteurs, désignés par un numéro de 1 à 60 (Le Corbusier fit omettre le 13). Chaque secteur est un rectangle de 800 × 1 200 mètres de côté. Le secteur 17 constitue le cœur du centre-ville : c’est le centre principal des commerces, des restaurants, des hôtels et des bars. 

Les habitants du secteur 17, centre principal de la ville (constitué de commerces, restaurants, d’hôtels et de bars), se sont demandés ce qui se trouvait sous leurs pieds et ont demandé aux jeunes bénévoles si la peinture était sèche.

“Bonjour! » a lancé l’un des artistes au travail en riant. « C’est le français pour ‘namaste’ (ou ‘salutations’), » précisa Sowat (Mathieu Kendrick).

Devant ce spectacle atypique, les passants marchent, amusés. « Bonjour » est le mot écrit pour cette monumentale œuvre d’art de rue. Située sur la plate-forme surélevée sur laquelle se concentrent tous les arrêts de bus du secteur 17, elle attire les yeux depuis plus d’une semaine maintenant.

Les trois artistes (Lek & Sowat, Hanif Kureshi) ont créé cette peinture murale dans le cadre de Bonjour India, un partenariat entre l’Inde et la France. Ainsi, ils renforcent la connexion française de la ville de Chandigarh, plus de 70 ans après la contribution de l’architecte Franco-Suisse Le Corbusier.

Lire l’article complet (en anglais)