Autres événements
01 Novembre 2016

Les Jeudis de la Villa | 17 novembre

19.00 White Face
concert du quatuor Béla

Philippe Leroux, White Face (Création italienne), 2015
Claude Debussy, Quatuor à cordes , 1893
Henri Dutilleux, Ainsi la Nuit , 1977

Claude Debussy, Henri Dutilleux et Philippe Leroux ont, chacun à leur manière, marqué une époque de la vie musicale française et tracé une voie nouvelle mais sans volonté de rupture. Admirés par leurs pairs, ils ont tous, à un moment de leur existence, vécu et créé à la Villa Médicis. Ils partagent la recherche constante de couleurs et de timbres nouveaux et s’appuient sur une écriture très ouvragée pour produire une musique poétique et raffinée.

Le quatuor Béla a été fondé en 2006 par quatre musiciens diplomés des Conservatoires Supérieurs Nationaux de Lyon et Paris. Il se représente en France et à l’étranger, dans des festivals et salles de concert de première importance. Le quatuor crée et interpréte des oeuvres de Francesco Filidei, Philippe Leroux, Jean-Pierre Drouet, Christopher Trapani et d’auttres. Attirés par les différents courants de la création musicale contemporaine, ils collaborent avec des figures artistiques telles que: l’improvisateur et performer Jean-François Vrod, le chanteur rock Albert Marcoeur, le trio de jazz Jean Louis et le griot Moriba Koita. En 2013 le quatuor Béla remporte le prix Antoine Livio de la Presse Musicale Internationale.

Ce concert a lieu à l’occasion de l’exposition 350 ans de création. Les artistes de l’Académie de France à Rome de Louis XIV à nos jours . Un autre récital aura lieu le 8 décembre dans le cadre de cette exposition.

20.30 Medusa suite
texte, musique et vidéo de Sheila Concari
avec Emmanuelle Rivas

À travers une narration déstructurée, le spectacle Medusa suite raconte les histoires croisées du monstre au regard pétrifiant, de son justicier Persée et de sa mère, Dané. Les quatre épisodes sont rythmés par les interludes de la suite qui a donné son nom à l’installation. La scénographie d’images en mouvement flottant dans une bulle onirique, entraine le public jusqu’à l’épilogue, qui lui ramène à la réalité de l’état de veille. Le mythe de Méduse est ici réinterprété sous l’angle de l’onirisme.

Sheila Concari mélange dans son travail l’art sonore et visuel : l’écriture fusionne avec la vidéo, les traitements électroniques de la voix avec le dessin et la performance. En transformant ses sons et ses images par la technologie, elle construit ses œuvres comme des histoires imaginaires, dont les éléments se déclinent dans une mythologie personnelle, nous plongeant dans les profondeurs de l’inconscient et du rêve. Elle est représentée par la galerie Dix9-Hélène Lacharmoise.

Medusa Suite est publié chez Mincione Edizioni.

Entrée gratuite
dans la limite des places disponibles
Rencontres en italien traduite en français ou en français traduite en italien.

Partager