Musique
16 Janvier 2018

Les jeudis de la Villa | 15 février

19h00
L’envers du Prix du Rome
Rencontre avec François Porcile, cinéaste et musicologue

Au cœur des débats qui ont agité la vie musicale en France pendant plus d’un siècle et demi, à partir de 1803, le Prix de Rome a constitué autant un objet de convoitise qu’un sujet de controverse, les concurrents devant subir un règlement draconien et des conditions de travail quasi carcérales, pour un résultat souvent peu gratifiant. En dépit d’une consécration officielle et d’une aisance matérielle momentanée, cette distinction a laissé un goût amer chez plus d’un lauréat, et il faudra les remous de mai 1968 pour exaucer ce souhait de Claude Debussy :

« Que l’on garde précieusement la Villa Médicis comme la plus charmante des récompenses, mais qu’on supprime le Prix de Rome qui ne répond à aucun besoin de notre époque. »

Cinéaste et musicologue, François Porcile (né en 1944) s’est spécialisé dans l’étude de la musique en France en publiant chez Fayard La Belle époque de la musique française 1871-1940 (1999) et Les conflits de la musique française 1940-1965 (2002).

 

20h30
Ottomanie, Venise et l’Orient au XVI e siècle, un voyage musical
Concert de l’Ensemble Musica

Antiqua LatinaCe concert est l’occasion d’un regard sur la musique et les transits culturels orientaux dans le grand port vénitien : les échos ottomans .travers les documents de Dona’ et Toderini, les arméniens mékhitaristes, le codex caioni, le voyage de mélodies hébraïques comme la montovana,du XVI eme siècle . l’hymne israélien Haktivha.

Seront interprétées des compositions de Salmone Rossi Hebreo, Dario Castello, Dimitrie Kantemir, Buhurizade Itri, Alī Ufqī Bey,Men.huk Mansur Ney pour constituer un programme qui joue avec les frontières, un instrument, la lyre grecque, pour dessiner le son du monde adriatique, dans une ville, Venise, exposée aux courants des grands empires du Levant.

Ensemble Musica Antiqua Latina
Christos Barbas, Flûte Ney
Giordano Antonelli, Lyre grecque
Gianni La Marca, Viole d’amour
Peppe Frana, Lavta & Tambûr

 

 

Partager