Cinéma / Théâtre
03 Septembre 2018

20 Septembre : In Minimis Maxima, Jean-Noël Jeanneney & Hommage à Pino Pascali

18.00 : In Minimis Maxima
Projection et rencontre avec les réalisateurs Pierre Gaignard et Laura Haby, Elisa Nicoud et Catherine Virlouvet, directrice de l’École française de Rome

#INMINIMISMAXIMA, un film de Pierre Gaignard et Laura Haby, production CNRS CEPAM ; 52’ 2018

« la Nature est la plus grande dans les détails les plus infimes » (Pline l’Ancien) : ce film hybride, artistique et archéologique, invite à penser l’Humanité d’hier en regardant celle d’aujourd’hui à moins que ce ne soit l’inverse. Au travers de nos gestes, nos traditions, nos territoires, notre résilience, nos objets techniques, qu’il s’agisse de bifaces ou de smartphones, l’archéologue et le réalisateur tentent de fournir de véritables images sur la Préhistoire de Valle Giumentina. Par un va-et-vient entre le temps qui s’écoule sur le chantier de fouille et le temps long que l’on explore, le regard ethnographique se forme, la mémoire s’éveille, le discours historique s’écrit.

Pierre Gaignard est diplômé des beaux-arts de Rennes et de Lyon. Cinéaste, sculpteur, conteur, il livre sur ses sujets de recherche des œuvres éclectiques, sous forme de films ou de constructions métalliques motorisées.
Laura Haby a été formée à la peinture et l’art audiovisuel aux beaux-arts de Montpellier et de Lyon, puis au Fresnoy. Laura Haby concentre aujourd’hui ses films sur différents axes de recherche associant récits intimes et contextes sociaux, discours et mise en forme plastique.

 

19.00 : L’Affaire Crochette
Autour d’une pièce de Jean-Noël Jeanneney

Cette soirée est proposée autour de la traduction en italien de l’Affaire Crochette, une pièce de Jean-Noël Jeanneney. Des extraits en seront lus dans les deux langues. C’est l’histoire, inspirée d’un épisode véritable, d’un escroc de génie qui, dans la France d’avant la Première guerre mondiale, longtemps avant Madoff, a bâti un empire financier sur du vent. Il est montré au moment où son sort bascule vers la chute. Entre naïveté des petits épargnants, chantage des journalistes spécialisés, efforts de répression des juges et policiers, remous politiques, le sort de Crochette nous concerne. L’auteur introduira la séance par une évocation historique. Elle s’achèvera par un débat sur les rapports du théâtre et de l’Histoire.
Jean-Noël Jeanneney, historien, ancien ministre, a présidé Radio France, RFI, la Mission du Bicentenaire de la Révolution et la Bibliothèque nationale de France.

 

20.30 : Hommage à Pino Pascali (1935-1968)

À l’occasion du 50ème anniversaire de la disparition de Pino Pascali, cette soirée rend hommage à l’une des figures majeures de l’art italien des années 60, comète de la scène artistique romaine, qui en quatre années seulement, de 1964 à 1968, a développé une œuvre exceptionnelle ayant profondément renouvelé le langage de la sculpture et la réflexion sur l’espace d’exposition.

Avec les témoignages de ses amis : Michelle Coudray, Giosetta Fioroni, Anna Paparatti, Luca Patella, Vittorio Rubiu et Fabio Sargentini, suivi de la projection des films dans lesquels Pino Pascali a joués.

Sur une proposition de Valérie Da Costa (Historienne et critique d’art. Auteure de Pino Pascali : retour à la Méditerranée, Les presses du réel, 2015).

Projections :
– Il Gioco de Giosetta Fioroni
SKMP2 de Luca Patella
-Pascali in mostra de Franco Angeli

Partager