26 – 27 mars | Reconstruire le regard, Chantier ouvert autour de l’Anthropocène.

L’Académie de France à Rome – Villa Médicis organise, à l’initiative des pensionnaires de la promotion 2018-2019, deux journées de réflexion ouverte les 26 et 27 mars prochain sur le thème de l’anthropocène.

Il s’agira de confronter des regards sensibles, artistiques et théoriques sur le besoin urgent de nouvelles représentations collectives.

Des grands spécialistes de cette thématique présenteront leurs visions, les singularités disciplinaires qu’elles comportent et les passerelles qui peuvent être bâties vers d’autres approches.

Le panel d’intervenants rassemble aussi bien des philosophes, à l’instar de Jean-Pierre Dupuy, Santiago Espinosa, Pierre-Damien Huyghe et Virginie Maris, les scientifiques Philippe Bihouix et Laurent Ponson, l’architecte Philippe Rahm ainsi que Frédérique Aït-Touati (spécialiste de littérature comparée et d’histoire des sciences), Cyril Dion (réalisateur et militant), Agnès Sinaï (journaliste, Co-fondatrice de l’Institut Momentum) et Pierre Wat (historien de l’art). 

Dérèglement climatique, acidification des océans, sixième extinction massive, dégradation des sols, épuisement des énergies fossiles, explosion démographique… Le temps du constat est derrière nous, l’Anthropocène n’est pas la fin des temps mais un temps de la fin.

Nous n’arrivons pas à croire ce que nous savons et nous assistons à l’effondrement, hébétés et impuissants. Pourquoi alors le souci du monde et notre capacité à imaginer la fin – inquiétudes légitimes – ne sont-ils pas des leviers suffisants pour une mobilisation générale ?

Mettant en commun philosophes et scientifiques, militants et artistes, ce chantier serait l’occasion d’échanger sur les stratégies à adopter pour inventer d’autres représentations, récits et pratiques : reconstruire le regard.

Le chantier s’étalera sur deux jours. Chaque demi-journée sera composée de trois ou quatre interventions préparées d’une durée de 40 minutes, suivies d’une discussion commune. Entre chaque intervention, un intermède élaboré par les pensionnaires de l’Académie de France à Rome sera proposé.

Les pensionnaires organisant ce projet sont : François Hébert (cinéaste), Thomas Lévy-Lasne (peintre) et Riccardo Venturi (historien de l’art).

Les pensionnaires qui participent à ce projet sont : Miguel Bonnefoy (écrivain), Lola Gonzàlez (cinéaste),  Pauline Lafille (historienne de l’art), Mathieu Lucas (architecte) et Stéphane Villard (Studio GGSV – design).

Le programme détaillé des deux journées sera diffusé prochainement et sera disponible sur le site internet ainsi que les réseaux de la Villa Médicis.
Les interventions seront captées et feront l’objet d’une diffusion gratuite (vidéo et audio).

Entrée gratuite dans la limite des places disponibles.
Evènement en français avec traduction simultanée en italien.

Dossier de presse 

Crédit illustration:
Pascale Gadon
Bryoria Fuscescens
Lichen bio-indicateur, Ariège 2004
80 x 110 cm
Impression numérique procédé Lambda – encollage dibond aluminium

 

 

Partager